Les objets connectés sont plus que jamais d’actualité dans le domaine de la santé. Nous vivons en effet actuellement une période de confinement inédite en France, due à une pandémie mondiale. Avant de vous présenter dans cet article la valeur ajoutée des objets connectés santé, commençons par un diaporama de la situation actuelle.

 

 

> 9 JANVIER 2020 : DÉCOUVERTE D’UN NOUVEAU CORONAVIRUS (SARS-COV2). CE NOUVEAU VIRUS EST RESPONSABLE D’UNE MALADIE INFECTIEUSE RESPIRATOIRE APPELÉE COVID-19

  • 31 MARS 2020 (10H00), DANS LE MONDE, 750 890 CAS CONFIRMÉS ET 36 405 DÉCÈS (OMS*)
  • 31 MARS 2020 (14H), EN FRANCE, 52 128 CAS CONFIRMÉS3523​​ DÉCÈS (SANTÉ PUBLIQUE FRANCE**) 

Statistiques de l’Institut Pasteur

 

objets connectes santé coronavirus

 

 

Quels sont les symptômes du COVID-19 ?

 

  • La durée de l’incubation est en moyenne de 5 jours, avec des extrêmes de 2 à 12 jours. L’apparition des symptômes se fait progressivement sur plusieurs jours, contrairement à la grippe qui débute brutalement.

 

  • Les premiers symptômes sont peu spécifiques : maux de tête, douleurs musculaires, fatigue. La fièvre et les signes respiratoires arrivent secondairement, souvent deux ou trois jours après les premiers symptômes.

 

  • D’après les premières études descriptives provenant de Chine, il s’écoule en moyenne une semaine entre l’apparition des premiers symptômes et l’admission à l’hôpital à la phase d’état de la maladie. A ce stade, les symptômes associent fièvre, toux, douleurs thoraciques et gêne respiratoire, et la réalisation d’un scanner thoracique montre presque toujours une pneumonie touchant les deux poumons.

 

  • La gravité des signes cliniques nécessite le maintien à l’hôpital d’environ 20% des malades et 5% nécessitent une admission en réanimation. Les formes les plus graves sont observées principalement chez des personnes vulnérables en raison de leur âge (plus de 70 ans) ou de maladies associées.

 

  • Des études observationnelles privilégiées ( comme celles menées chez les passagers du bateau de croisière Diamond Princess) ainsi que des travaux de modélisation ont montré que l’infection peut être asymptomatique ou paucisymptomatique, entraînant pas ou peu de manifestations cliniques, chez 30 à 60 % des sujets infectés.

 

 

objets connectés santé publique

 

 

Les modes de transmission du coronavirus

 

La majorité des cas initialement décrits concernaient des personnes ayant fréquenté un marché d’animaux vivants. L’hypothèse d’une zoonose (maladie transmise par les animaux) est donc privilégiée. La transmission interhumaine est établie et on estime qu’en l’absence de mesures de contrôle et de prévention, chaque patient infecte entre 2 et 3 personnes.

 

 

Comment s’effectue le diagnostic ?

 

Un test diagnostic du coronavirus Covid-19 est effectué, dans tous les établissements de santé de référence, en cas de suspicion de la maladie validée par le SAMU et par un infectiologue référent.

Ce test concerne toute personne présentant des signes de syndrome de détresse respiratoire aiguë pour laquelle aucune étiologie n’a pu être identifiée, sans notion de voyage/séjour dans une zone d’exposition à risque ou de contact étroit avec un cas confirmé de Covid-19.

Par ailleurs, la définition d’un contact étroit inclut désormais tout contact à partir de 24 heures précédant l’apparition des symptômes d’un cas confirmé de Covid-19.

 

Ces définitions sont susceptibles d’évoluer à tout moment, en fonction des informations disponibles, et sont consultables sur le site de Santé publique France.

 

Le test diagnostique spécifique, développé par le Centre national de référence des virus des infections respiratoires (dont la grippe) de l’Institut Pasteur afin de détecter ce nouveau virus sur des prélèvements d’origine respiratoire, est disponible dans de nombreux hôpitaux du territoire national français.

 

 

Cette pandémie crée une réelle question sur nos capacités de santé pour pouvoir lutter contre le COVID-19.

 

De façon générale, les objets connectés peuvent apporter une aide supplémentaire pour rassurer les particuliers en surveillant leur santé. 

 

 

Faisons le point sur la santé connectée.

 

 

marché objets connectés santé

 

 

Le marché actuel de la santé connectée 

 

Le marché de la santé connectée est estimé à près de 3 milliards d’euros en 2016 en France. Celui des objets connectés dans le secteur de la santé, dans le monde, est estimé à 40 milliards de dollars pour 2025. Le marché de la santé connectée devrait croître de 4 à 7% par an d’ici 2020.

 

 

Qu’est-ce qu’un objet connecté ? 

 

On parle d’objets connectés pour définir des types d’objets dont la vocation première n’est pas d’être des périphériques informatiques ni des interfaces d’accès au web, mais auxquels l’ajout d’une connexion Internet a permis d’apporter une valeur supplémentaire en termes de fonctionnalité, d’information, d’interaction avec l’environnement ou d’usage.

On peut ainsi considérer qu’une imprimante n’est pas un objet connecté (bien qu’elle le soit au sens commun), dans la mesure où sa vocation première est d’être un périphérique informatique.

 

dans la santé ? 

 

Les wearables e-santé, c’est-à-dire les objets connectés de santé portables du type montre connectée ou bracelet connecté, présentent des fonctionnalités d’une très grande utilité, pouvant :

  • Collecter diverses données santé de vos patients, si vous êtes médecin ;
  • Traiter les données ;
  • Transmettre les résultats obtenus aux professionnels de santé : médecin traitant, infirmière à domicile, personnel hospitaliser, etc ;
  • Donner l’alerte en cas d’urgence.

 

 

Quelques exemples d’objets connectés dans le domaine de la santé

 

  • Les balances connectées 

  objets connectés santé balance

 

  • Les tensiomètres 

 objets connectés santé tensiomètre

 

  • Les montres connectées 

 objets connectés santé montre

 

 

Retrouvez sur notre site tous les objets connectés santé de notre catalogue >>> 

 

 

Quels sont les avantages des objets connectés santé ?

 

  • Un suivi plus efficace ;
  • Moins de consultations donc le suivi coûte moins cher ;
  • Un suivi hyper personnalisé et à distance ;
  • Une optimisation de l’administration des traitements ;
  • Une anticipation de l’évolution des maladies permettant de diminuer le nombre d’hospitalisations imprévues ;
  • Les patients vivant dans des zones très pauvres en soins médicaux (déserts médicaux, plateformes pétrolières, zones coupées du monde, etc) pourront avoir un suivi médical.

 

 

Objets connectés santé – Conclusion

 

Les objets connectés ne remplaceront jamais le diagnostic d’un médecin ou du Samu, mais ils pourront apporter des éléments supplémentaires dans le suivi de votre santé au quotidien.

Nombreuses sont les données santé qui pourront être consultables très rapidement via votre smartphone et qui pourront être téléchargées et partagées avec des équipes médicales.

Les objets connectés santé sont adaptés à toutes les tranches d’âge.

 

Avec les objets connectés, prenons soin de notre santé et de nos proches.